Aller au contenu
Chez-Simon

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'android'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Virtuelle
    • Astuces
    • Logiciels
    • Jeux
    • Développement
    • CMS / Serveurs

Blogs

  • Growth Hacking / Marketing Digital
  • Jeux
  • Sécurité
  • Sciences / Technologies

Groupes du produit

Il n’y a aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


À propos de moi

3 résultats trouvés

  1. Le Root est illégal. En suivant ce tutoriel, vous certifiez que vous êtes le/la seul.e responsable de vos pratiques. Voici un nouveau tutoriel sur BlueStacks Tweaker mais cette fois-ci pour BlueStacks 4 ! Possibilités Rooter le système Changer les informations de l’appareil (Opérateur, Modèle, Google Advertising ID, IMEI, etc..) Changer la résolution de l’affichage et le DPI Changer les paramètres de la RAM alloué pour la simulation Désactiver l’authentification Google (Non recommandé) Patcher pour passe BlueStacks en Premium Patcher pour désactiver les promotions BlueStacks Patcher le thème BlueStacks Déverrouiller/Verrouiller le système Changer les paramètres OEM FileManager (Gérez vos fichiers directement à partir de BlueStacks Tweaker) Shell (Accédez au Shell directement à partir de BlueStacks Tweaker) Pré-requis BlueStacks : Si vous n’avez pas encore BlueStacks d’installé, cliquez-ici pour le télécharger sur le site officiel. BlueStacks Tweaker : Téléchargez la dernière version en cliquant ici pour télécharger sur le site officiel. Mise en place Vous pouvez commencer cette étape uniquement si tous les pré-requis ont étés correctement effectuer et que vous n’avez louper aucune étape, sinon vous risquerez de rencontrer des problèmes ! Pour bien fait la nuance entre BlueStacks et BlueStacks Tweaker, et éviter toutes confusions, je l’ai mettrais d’une couleur différente l’un et l’autre. Démarrez BlueStacks Tweaker : si BlueStacks est déjà démarrer, cliquez sur le bouton suivant pour l’arrêter. Dès que BlueStacks est bien fermé, cliquez sur l’onglet « Root » puis sur « Unlock ». Attendez que la procédure de déverrouillage se termine, puis démarrez BlueStacks en cliquant sur le bouton de lancement. Une fois que BlueStacks est démarrer et prêt à l’emploi, cliquez sur « Patch » dans la catégorie « Root » puis patientez. Une fois que vous avez appliquer le Patch sur le système, cliquez sur « Install SuperSU » puis « Update Su Binary ». Lors de la mise à jour de Su Binary « Update Su Binary », BlueStacks risque de se fermer. Vous pourrez vérifier que tout s’est bien passé en redémarrant votre émulateur puis en téléchargeant « Root Checker ». Si Root Checker vous dit que le root fonctionne bien, c’est que tout s’est bien déroulé.
  2. Avant de commencer, sachez qu’il est nécessaire que votre smartphone Android soit rooté ! Le rootage d’un smartphone comme la modification des données d’une application sont aussi illégales l’un que l’autre. En suivant ce tutoriel, vous confirmez être seul.e responsable de vos actes car mon article est juste à but informatif. Savoir utiliser Cheat Engine au premier abord n’a pas l’air simple, mais avec de l’entraînement vous pourrez y faire des miracles. Mais qu’en est-il de Cheat Engine sur Android ? C’est exactement pareil mais l’installation reste le plus compliquer. Possibilités Utilisez Cheat Engine sur votre ordinateur tout en contrôlant les données de votre téléphone Changez le valeurs de vos applications offline ! (Je n’ai jamais réussit à hacker des jeux en ligne) Pré-requis Un ordinateur (PC / Mac) connecté sur votre WiFi Un Smartphone Android Rooté ou BlueStacks Rooté et connecté sur votre WiFi Installation En vert, les étapes sur Smartphone. En bleu, les étapes sur Ordinateur. Si ce n’est pas déjà fait, installez la dernière version de Cheat Engine sur votre ordinateur (Pc / Mac), Cliquez-ici pour accéder au site officiel Téléchargez ensuite le serveur sur votre Smartphone en Cliquant-ici dans la catégorie « Server (For network scanning) ». Pour ma part, j’ai télécharger la version ARM-64 Bits. Sur votre Smartphone, décompressez l’archive et déplacez les fichiers « ceserver_arm64 » et « libceserver-extension_arm64.so » vers la destination : /system/xbin Installez sur votre Smartphone, l’application Terminal Emulator afin de lancer des commandes par la suite. Il est disponible gratuitement sur le Play Store. Assurez-vous que votre Smartphone : - Comporte bien le serveur - Qu’il est bien connecté à votre WiFi - Que vous avez bien télécharger Terminal Emulator Assurez-vous que votre Ordinateur : - Est bien connecté au WiFi - Que vous avez bien installer Cheat Engine Utilisation Démarrez Terminal Emulator sur votre smartphone puis tapez la commande « su ». Elle permet d’attribuer les droits de Super User au terminal afin qu’il puisse effectuer les actions nécessaires. su Tapez ensuite la commande « cd system/xbin » qui vous permettra de définir un nouveau répertoire de travail à votre terminal. cd system/xbin Tapez la dernière commande « ceserver_arm64 » qui permet d’exécuter le serveur. ceserver_arm64 Sur votre ordinateur, lancez Cheat Engine puis cliquez sur « Select a process to open » Dans la nouvelle fenêtre, cliquez sur « Network » Dans cette nouvelle fenêtre, sélectionnez la seule Adresse IP qui s’affiche puis cliquez sur « Connect ». Votre Smartphone à l’air de s’affoler, mais c’est normal ! Il charge sous vos yeux tous les processus actifs de l’appareil. Vous pouvez désormais ouvrir le processus que vous souhaitez afin d’y modifier ses données. Je vous conseille de créer une nouvelle note dans votre smartphone et d’y noter les commandes afin que vous puissiez y avoir un accès rapide au cas où vous avez un trou de mémoire ! su cd system/xbin ceserver_arm64
  3. Le Root est illégal. En suivant ce tutoriel, vous certifiez que vous êtes le/la seul.e responsable de vos pratiques. Et oui… il existe un outil miracle pour ça ! Aujourd’hui je vais vous présenter BlueStacks Tweaker. Possibilités Rooter le système Changer les informations de l’appareil (Opérateur, Modèle, Google Advertising ID, IMEI, etc..) Changer la résolution de l’affichage et le DPI Changer les paramètres de la RAM alloué pour la simulation Désactiver l’authentification Google (Non recommandé) Patcher pour passe BlueStacks en Premium Patcher pour désactiver les promotions BlueStacks Patcher le thème BlueStacks Déverrouiller/Verrouiller le système Changer les paramètres OEM FileManager (Gérez vos fichiers directement à partir de BlueStacks Tweaker) Shell (Accédez au Shell directement à partir de BlueStacks Tweaker) Pré-requis BlueStacks : Si vous n’avez pas encore BlueStacks d’installé, cliquez-ici pour le télécharger sur le site officiel. BlueStacks Tweaker : Téléchargez la dernière version en cliquant ici pour télécharger sur le site officiel. Mise en place Vous pouvez commencer cette étape uniquement si tous les pré-requis ont étés correctement effectuer et que vous n’avez louper aucune étape, sinon vous risquerez de rencontrer des problèmes ! Pour bien fait la nuance entre BlueStacks et BlueStacks Tweaker, et éviter toutes confusions, je l’ai mettrais d’une couleur différente l’un et l’autre. Démarrez BlueStacks Tweaker et cliquez sur l’onglet « Root » puis sur « Unlock » puis attendez que le système soit déverrouiller. Retournez dans l’onglet « Main » puis cliquez sur « Force Kill BS ». Attendez que BlueStacks soit correctement fermé. Cliquez à nouveau sur l’onglet « Root » puis cliquez sur « Patch ». Une fois que vous avez appliquer le Patch sur le système, cliquez sur « Install SuperSU » puis « Update Su Binary ». Une fois que toutes les étapes précédentes ont étés effectués, retournez dans l’onglet « Main ». Démarrez BlueStacks en cliquant sur « Start BS ». Attendez que le système (BlueStacks) redémarre… Si sur BlueStacks Tweaker vous voyez ceci : C’est que tout est bien installé et que vous pouvez à la dernière étape : Vérifiez que le Root fonctionne avec l’application Root Checker (Disponible sur le Google Play). Root Checker sur Google Play
×
×
  • Créer...